LE PROJET PLATEAUNIQUE - Sebastian Dicenaire & Cia Rinne



Une machine désirante produite par Saint-Sébastien Dix en Air, schizo-poéto-psycho-analyste et Ria Cinne, philosophe zombie.




Dans le salon de Mademoiselle Plat d’Eaux, sur la table : des carafes de liberthé, de fraternithé et d’égalithé. Il faut choisir. La philosophe allongée sur le divan, Saint-Sébastien assis sur une chaise à côté.




La philosophe Ria Cinne (murmure pour soi-même) : On veut bien considérer un instant les motivations pour lesquelles quelqu’un se fait psychoanalyser.

Le schizo-poéto-psycho-analyste Saint-Sébastien Dix-en-Air : Il s’agit d’une situation de dépendance économique devenue insupportable au désir.

Ria Cinne : Le désir désire sa propre répression.

Saint-Sébastien : On a fait des parents à l'inconscient.

Où passent les jours qui ne passent pas ? Telle est la question que pose Ria Cinne. (Au carré). Où passent les minutes qui ne passent pas ? Celles qui débordent ? Ce n'est pas parce qu'une minute n'est pas comptée dans un système hexa-décimal qu'elle n'existe pas.

Ria Cinne : Le système n’existe pas aujourd’hui. Peut-être demain. L’aujourd’un est au jardin, l’aujourd’eux c’est celui des autres, l’aujourd’rois celui des rois (qui ne sont pas comme des autres), on fait un petit voyage dans le temps — aujourd’huit, aujourd’neuf, aujour-dix ! Vous voyez, on se trouve au-delà de la semaine. Réessayez demain. De main.

Saint-Sébastien : La philosophe Ria Cinne n'existe pas.

Ria Cinne : Vous êtes sûr ? Je ne pense pas… (Elle disparaît.)

Saint Sébastien : Et pourtant nous avons ses écrits. (Il lit à haute voix :)

soyons des amis mon fils
je suis ton meilleur ami

soyons des amants mon ami
je suis ton frère

soyons des frères mon collègue
je suis ton concurrent

soyons des amis mon employé
je suis ton copain

soyons des amis x x
je t’aime x x

(continuez)

il n’y pas de quoi faire un schizophrène.

Saint-Sébastien : Nous devons en faire quelque chose. C'est-à-dire que nous pourrions l'ignorer. Comme nous pouvons ignorer toute chose. Le vent ou l'air.

(Souffle d’un vent sauvage soudain. Saint-Sébastien arrange sa coiffure.)

Saint Sébastien : Bon. Ou un nuage aux mouvements erratiques non-conformes. Ou plus modestement l'existence de preuves que la théorie de la relativité n'est pas compatible avec la mécanique quantique. Ou encore que tel écureuil / tel quark n'obéit pas à la loi générale des atomes d'hydrogène. Devons-nous l'ignorer pour autant, parce que cela risquerait de contrefaire nos croyances en une théorie qui fonde notre rapport au monde et notre confiance dans le système de pensée occidental ?

(Saint-Sébastien lève ses mains dans l’air, les doigts écartés.)

Une voix : nomen est omen, Monsieur Dix en Air.

Saint-Sébastien : Un nuage qui ne répond pas aux lois de la nature. Sans doute il y aurait des leçons à en tirer. Mais nous ne savons pas lesquelles et sans doute ne sommes-nous pas prêts à abandonner notre monde et notre terre ferme, notre plancher des vaches, pour un nuage erratique et non-conforme.

La voix (de haut, incontestablement celle de la philosophe) : Chaque fois qu’on se demande quand ça commence à mal tourner, il faut toujours remonter plus haut.

Saint-Sébastien : Ria Cinne n'existe pas mais elle n'en est pas moins philosophe. De toute façon un philosophe n'existe pas.

Ria Cinne (en retombant sur le divan) :    4     3     2     1     ...

Saint-Sébastien (la suivant des yeux, se rend compte pour la première fois de la présence de sa patiente) : Un philosophe doit être mort pour exister.

Ria Cinne : (atterrissage à zéro) … Œdipe est une course à la mort.

Saint-Sébastien : Un philosophe existe-il qu'il n'existe que comme mort. Est-il vivant qu'il ne fonctionne que comme mort-vivant. C'est le mort dans sa chair qui pense.

Ria Cinne : (lève ses jambes) : Qu’en penses-tu, ma chair ?

Saint-Sébastien : C'est la viande morte. De la conclusion précédente il ne faut pas déduire que tous les morts-vivants pensent. Ni que Ria Cinne soit une zombie. C'est toujours le mort-vivant en nous qui pense. La Citadelle idéale de Platon est peuplée de Rois zombies.

Ria Cinne : Le retour des rois !

Saint-Sébastien : Mais non, attendez, il ne faut pas ouvrir la cave plateaunique !

Ria Cinne : Les voilà : le ré actionniste, le ré aliste, le re belle, re cruteur, re formiste, ré férendum, re flux, ré fugié, re fus, re gard, ré gent, ré gime, re grette, re lation, re mède, re mord, ré solution, re sponsable, ré tablissement, ré volutionnaire, et la longue file de ré pétition, ré pétition, ré pétition.

Saint-Sébastien : Le cas de Ria Cinne est comme celui d'un nuage mort vivant qui fait un pas de côté hors de la relativité. Disons que c'est une relativité toute relative, qui ne s'applique que si l'on est très généreux sur ses observations, que si on arrondit au chiffre supérieur, dans un sens qui nous arrange, que si on ferme un œil, au soleil, en le regardant passer.

Ria Cinne : Les formations souveraines n’auront d'autres propos que de masquer l’absence de but et de sens de leur souveraineté par le but organique de leur création.

(Elle se dirige vers Saint-Sébastien) : Clignez les yeux. Parfait. De rien.

Saint-Sébastien (ses yeux fermés) : Ria Cinne n'existe pas et pourtant quelque chose pense dans son non-corps vaporeux de morte-vivante. Ria Cinne pense les jours qui n'existent pas. Les heures qui ne passeront pas. Les minutes qui débordent. Les interstices de langage-temps. Ria Cinne n'existe pas et pourtant son travail est en cours. C'est une œuvre inachevée, sans début ni fin, non pas infini ou éternel, mais paradoxal, comme le chat mort-vivant de Schrödinger. Ou le nuage orange iconoclaste faisant un pas de côté de la relativité, jamais tout à fait dans le cadre. La notion de langage-temps est sans doute la principale invention de la philosophe mort-vivante Ria Cinne. La figure de proue des Undead Studies. Bien qu'elle même ne se soit jamais revendiquée d'une quelconque chapelle ou d'une quelconque communauté. Un nuage, tout radioactif et orange et zombie qu'il soit, ne revendique pas. Il est revendiqué. Il ne manque jamais d'être revendiqué. Le reproche que l'on pourrait faire à la philosophie de Ria Cinne est justement sa principale qualité : sa volatilité. Sa pensée est toujours une non-pensée, c'est-à-dire une pensée et une non-pensée à la fois.

Ria Cinne : Père mère famille. Non-père non-mère non-famille. Famille asile. Père mère enfant / pèmère éphèmère / per mehr et per faire / enfants enfin.

Saint-Sébastien : Beaucoup de tenants du retour à la ligne dure du platonisme lui reproche ce qu'ils reprochent au monde en général et au monde d'aujourd'hui en particulier : son ambiguïté radicale. Les dualistes voient dans l'ambiguïté une supercherie. Une absence de courage ou d'engagement politique. Une faiblesse morale. Il faut choisir. Soit vous êtes mort soit vous êtes vivant. Vous ne pouvez pas être les deux à la fois. Le dualisme est un binarisme.

Ria Cinne (recollant l’histoire de la philosophie occidentale) : Monsieur Plat d’Eaux, le dualisme est un monisme. Et ce dualisme et un monisme aussi et ce dualisme est un monisme et ce dualisme aussi n’est qu’un monisme. Avancez. Ah, je suis contente que la philosophie ne soit qu’idéelle. Ah pardon, bien sûr, elle ne l’est pas. Le dualisme est un monisme. Le dualisme est un monisme.

Saint-Sébastien : Le platonisme est un informatisme, un numérisme. C'est pourquoi le néo-platonisme fondamentaliste dominant de ces dix dernières années est si propice aux hacks, aux virus et aux bugs de tous genres. Un nuage ne buggue pas. On dit qu'il danse ou qu'il fait un pas de côté temporaire et minime et dérisoire hors du champ du relativisme intégral. Ria Cinne ne pense pas.

Ria Cinne : Je ne pense pas… (Elle disparaît de nouveau).

La voix : Maudit Descartes !

M Blanch’Eau (passant par le salon) : Je vous donne un bon conseil. N’oubliez jamais : fuite devant la fuite devant la fuite devant la fuite devant la fuite. De rien.

Saint-Sébastien : Ne pense pas par oui ou par non ni même à l'intérieur du oui ou du non qu'est le langage.

La voix : Oui ! Non !

Saint-Sébastien : Dire un mot c'est lui dire oui. Affirmer un mot, penser ce que l'on dit et dire ce que l'on pense n'est pas le propre du nuage. Penser ce que l'on pense et le penser avec des mots c'est déjà s'inscrire dans un binarisme numériste susceptible d'être hacké ou rêvé. Sans doute la pensée non-pensante de Ria Cinne a-t-elle besoin des mots pour s'en échapper, de même que s'échappe du réacteur nucléaire relativiste le nuage radioactif zombie alter-relativiste.

Ria Cinne : L’étranger, c’est moi.

Saint-Sébastien : Surmoiïsation.

Ria Cinne : Surtoiïsation.

Saint-Sébastien : Surluiïsation.

Ria Cinne : Surnouïsation.

Saint-Sébastien : Survouïsation.

Ria Cinne : Surleurisation.

Saint-Sébastien : Surpronomisation.

Ria Cinne : Fatale.

Saint-Sébastien : La pensée non-pensante de Ria Cinne est une non-pensée pensante — et c'est ce que ses détracteurs ultra-platonistes lui reprochent la plupart du temps : de réfléchir plutôt que de penser.

Ria Cinne : Ah, voilà, enfin une méthode d’éviter la disparition cartésienne - mais pourquoi donc, si je réfléchis et ne pense pas… (Elle disparaît de nouveau.)

Saint-Sébastien : La non-pensée alter-platoniste de Ria Cinne ne pense pas par elle-même, elle renvoie à (de) la pensée, elle ne produit pas de pensée par kilos ou par sacs de 20.

Ria Cinne (en délire) : Que la machine est belle ! Monsieur le schizopoétopsychoanalyste, c’est la nature des pensées, elles ne pèsent (elle retombe) pas comme des corps sans organes. Pardon, comme des organes sans corps. Atterrissage au divan. C’est tout.

Saint-Sébastien : Sa pensée existe/n'existe pas. Et la production à la chaîne de pensée pensante pesante et trébuchante telle qu'on la connaît et telle qu'elle est reconnue par l'état de la philosophie industrielle au pouvoir, ce sont ses commentateurs qui l'ont produite et qui l'ont produite à la chaîne : et l'on peut dire à ce titre que paradoxalement la pensée de Ria Cinne est un véritable succès industriel…

Ria Cinne : Le capitaliste travaille pour l’immortalité du système. L’inconscient est une machine productive. Tout est machine.

Saint-Sébastien : … dans la mesure où jamais autant de pensée première (au sens pesant du terme) n'avait produit autant de pensée seconde.

Ria Cinne : C’est rationnel, c’est irrationnel, c’est rationnel, c’est irrationnel, c’est raté.

Et en un sens on peut dire également que la non-pensée volatile et radioactive de Ria Cinne a été l'étincelle involontaire qui a allumé l'incendie de l'industrie zombie alter-numériste. Mais ceci est une autre histoire.




En écho aux pages 325 à 352 de l'Anti-Œdipe - Sebastian Dicenaire & Cia Rinne - 14 Décembre 2017