Après-Maintenant - Jean-François Assié
 

 

MAINTES NANTES AUX CORPS VERROUILLÉS

FURENT ENSEVELIES EN SES CANAUX.
AU NOM D’UN OUI AU NOM D’UN NON.

CETTE VILLE MAINTENANT LISSÉE
AUTOUR DE SES VAISSEAUX BOUCHÉS.
LE FLEUVE RENFROGNÉ SUR SES LIGNES ENTERRÉES

NI SI, NI PONT.

LA MAINTE NANTES QU’UNE CAUSE TUTÉE A ÉTEINTE
SES RÊVES LIVRÉS POUR UN PORT A LA DÉRIVE.

TOUT JOUR COMME UNE OBJECTION.

OR PIS, OR DON.

LAISSÉ CES JOURS LYRE EN ARRIÈRE
Ô OUI DEMAIN M’AMUSE.
UNE MAIN TENDUE QU’UNE LUTTE TÊTUE A LIBÉREÉE.

LE MAINTENANT – CE PONT.
 

Jean-François Assié - Nantes - 30 Janvier 2009
Bien-entendu - Jean-François Assié
 

Jean-François Assié - Nantes - 24 Octobre 2009