un
un point
un point dans une nuée
un point dans une nuée qui bruisse
un point dans une nuée qui bruisse comme une onde réfractée
un point dans une nuée qui bruisse comme une onde réfractée par l’obstacle


on dirait le chatoiement
des tissus d’une méduse qui
se déplace en cœur battant :
à la fois portée par l’effort
et par le résultat de la poussée

c’est la force d’une tête d’épingle
en nuée d’autres têtes, réunies
mais divergentes et variant
du gris cendre au noir de nuit
jouissance ondulante

l’organe se dilate s’ouvre et,
laissant paraître son nuage
d’étoiles de sang, il crie à
celui au loin de se décupler
cesser le regard – un instant rien
pour hurler sans vraiment mentir

je nous appelle
et nous caresse au vent
de noms nouveaux,
révoltes revolvers tendres
éclatant en forêt d’algues
multiples vivants en coquilles

et pourtant liés
par la nuée vibrant il faut
toucher toujours dans l’onde
réfractée par l’obstacle encore
l’obstacle encore l’obstacle encore l’obstacle
le miroir à traverser : belle bataille

Hélène Frédérick - Rome - 6 Juin 2012