T BARRÉE - Olivier Bardoul
 

Tu passes pour une C

Tu dis- Arrête, c'est bon, dégage toi !

Pu, ça donne quoi ?

 

Tu dis qu'il s'est barré.

T'en as rien a battre de ce Gu

- C'est clair.

 

Ce C te prend la tête, t'hallucines.

- Il peut aller se faire F !

 

Tu dis- Il n'a pas l'étoffe.

 

Tu veux lui enfoncer dans le La

- Ha ! Ce Co, trop zarb, attends.

 

Tantôt speed, tantôt Na, ça te casse les C

- C'est la dernière fois.

 

T'es sous le choc.

Il va trop loin, il te parle mal en plus.

Et tu l'as dans le C, collimateur.

 

Tu ne lui dois rien.

Je dis- Toute cette Me par terre. Pu

À quoi bon recoller les morceaux.

Arrache-toi. Y'a rien à faire.

C'est la Ge

 

Où qu'il passe son temps maintenant ce C

Tu dis- Pu, ta Gu, m'insulte pas.

Fous-moi la paix, ou j'te Déf la Tr !

 

Elle se lève et frappe.

- Sal

 

 

Olivier Bardoul - Nantes - 1 Octobre 2009