Quelque part une lutte - Sereine Berlottier
 [un écho ici]

quelque part une lutte s’éteint
feu assoupi
partagé  dans le noir
quand sous la lumière
seul
chauffé
ceux qui tremblent
ceux qui caressent
ceux qui fondent
dans la lumière
(cette lumière)
ceux qui déglutissent avec une râpe
plantée au fond
ceux dont la main
crispée sur le pantalon
étreint une main invisible
ceux qui
sont ailleurs ou bien ceux
qui sont restés sur le bord et ceux
que la tristesse d’avoir failli
accable ou qui cachent
en marchant sur les pavés une joie
imprécise à l’odeur de pomme salée et ceux
qui veulent mourir
dans pas longtemps
sans savoir qu’ils sont assis près de
celui qui a déjà choisi une date ou encore
(différemment)

Sereine Berlottier - Paris - 22 Mai 2009