Chez Moi III (extraits) - Ian Monk
 

 

(…) et puis plus tard ce soir
quoi encore tiens du rosé en écoutant la
BBC qui raconte le nouveau cessez-le-
feu au Moyen-Orient c’est bien après la
terrible défaite subie par l’équipe anglaise de
cricket en Inde encore une fois non mais ça co-
mmence à bien faire quoi
la table tu vois est si comme
-nt dire cradingue quoi ben oui tout simplement co-
mme l’intérieur de mon désir d’une vie homme /
femme avec tout ce que ça implique tiens t’ima-
gines un peu le bordel non mais alors que la
radio chante maintenant ses histoires d’amour
toute seule dans le vide oui tout simplement un corps
puis un autre qui forment donc un troisième pour
faire quoi de sa vie si brève dans un film de gore
mis en scène par un bon dieu et un diable
de mèche depuis la plus belle des lurettes si ça
a un sens quelconque dans cette langue capable
de tout et n’importe quoi et surtout nota-
mment rendre pompeuses les choses faciles comme l’amour
justement ou tout simplement baiser quoi
la
parole ouvre encore la bouche à tout à toi pour
dire quoi un truc tendrement ridicule comme d’ha-
b comme par exemple non je te citerai
même pas je t’avais promis quelque chose c’est vrai
comme quoi je n’allais rien dire vraiment de toi et
moi dans mes écrits comme si toi et moi éti-
ons éternellement les anonymes de la farce et
le monde tournicotât là comme il pût sans nous si
possible sans qu’on se foutât de quoique ce soit
avant le croque-mort
tiens si t’as soif y a du
jus d’orange pour couper ta vodka
et si toi
tu veux par exemple tout bêtement tiens tu
vois ce que je veux dire écouter la radi-
o oui tu vois le truc que tes parents mettaient
le dimanche alors qu’ils faisaient quoi ben i
ls fignolaient le rôti par exemple bai-
saient en cachette sinon s’engueulaient comme des poi-
ssons vivants et gigotants vlan dans l’égouttoi
r droit devant ton nez mais quelle sale race les pro-
duits de tout ce qui fout là encore ouais l’amour a-
pparemment dans toute sa splendeur crassemment to-
talement ça (…)

 

 

 

Ian Monk - Lille - 30 D├ęcembre 2012