Maintenant le oui - Mariette Navarro
 

1-


C’est source de jouvence c’est éclat, grand éclat, éclat de rire, c’est dire, c’est tout ça et tout ce qu’on voudra, c’est élixir de bien, c’est élément de joie, c’est source de sorcellerie, c’est sûrement source de frais, c’est sans risque, c’est sans souci la grande saucée, la plongée toute entière dans le surgissement des flots, c’est propice au gloussement, essayez c’est sans fin que ça chatouille les mollets, les remous du ruisseau, c’est l’oasis en plein désert, votre fontaine en pleine roche quand la marche est trop longue, c’est votre souffle repris quand le temps est trop chaud et quand les pieds font mal, c’est sans effort, c’est sans peur et c’est sans reproches, c’est miraculeuse lotion, c’est jouvence de l’abbé souris, c’est sourire de la belle soirée d’amour, c’est résolution de toutes les choses embrouillées, c’est transformation de vos peines en bonheur, c’est immédiatement souffle coupé, fleurs au sourire et soupir d’aise au cœur, n’hésitez plus, c’est bonheur, c’est euphorie peu à peu grisant tout, c’est oubli instantané du gris, c’est le grand gargouillement des jets d’eau, le juste chatouillement des jambes dénudées, des voiles retombés au coin d’une fontaine.

C’est maintenant le grand plongeon dans la vie libre, c’est maintenant les grandes folies convoitées et le frais d’un pas de travers, c’est maintenant la marche franchie vers soi-même apaisé dans le bassin révélateur, c’est maintenant quitter les sentiers battus et reprendre corps, c’est maintenant reprendre vie. C’est maintenant le oui.

 

2-


C’est décider de ne plus s’occuper que de la courbe de son corps, un certain orage étant passé, et de continuer ainsi le travail entrepris par lui. Et ce faisant _ soigner l’aisance, le déploiement _ ignorer fermement les angles et les aspérités qui font mourir.

Mariette Navarro - Lyon - 9 D├ęcembre 2009