Maintenant le oui, 8 - Ian Monk
 

maintenant le oui bouge sa tête mollement pour acquiescer dans l’enfer
de la télévision écran plus plat que Jane Birkin dans lequel tout
un petit monde s’excite s’adore s’entre-bouffe on s’en
fout d’ailleurs mais eux ils brûlent les cons oui ils cuisent
maintenant le oui refuserait très bien s’il le pouvait le purgatoire
de son pauvre corps physique qui se croit moderne comme tout mais
qui reste aussi vieux que les poissons que les amibes même oui
il dure le temps qu’il dure entre deux bons feux infinis
maintenant le oui est en route là tête haute vers le paradis
fiscal de bon dieu oui à contrecœur d’ailleurs vers l’idée
affreuse d’une vie éternellement ennuyeuse chez les chiants sans même avoir
l’espoir de crever un jour oui de claquer la porte adieu

Ian Monk - Lille - 16 Juin 2010